L’origine de l’Authentique Thé Mursalski !

La culture du sidéritis scardica ou thé des montagnes

Tout cela est réalisé avec un travail acharné, le désir et l’amour pour la terre et la nature.

C’est comme cela que l’histoire se déroule :

Luben Ushev connaissait la cure d’herbes de son père Asen Asenov Ushev, qui connaissait très bien ses propriétés curatives et qui, pendant des années, la récupérait dans ses dépôts naturels. Son père disait à tout le monde que grâce au thé Mursalski, il n’avait aucun mal et il voulait que de plus en plus de gens découvrent ses qualités curatives.

En fait, il a été le premier à découvrir le thé et à vendre la boisson chaude. Au départ au marché d’Ustovo puis à Plovdiv. Il a commencé à le faire en 1943 et a continué jusqu’en 1956, date à laquelle il a dû arrêter de voyager à cause de l’interdiction de ramasser l’herbe.

À son fils Luben, il disait : Si vous voulez réussir dans la vie, plantez et cultivez ce thé et il vous récompensera. Luben s’est souvenu des paroles de son père et les a rappelées en 1995 lorsqu’il s’est retrouvé au chômage. A cette époque, l’ancien mineur vivait à Smolyan avec sa famille.

Il a apporté des graines du village de Trigrad et les a plantées. Au départ, de toutes les graines, une seule racine a germé. Cela le fit sursauter, mais il n’abandonna pas et il essaya à nouveau.

Il a fermé un petit espace au bord de la rivière et a fait un jardin. Il a sorti toutes les pierres et tous les débris de la terre déserte et l’a progressivement transformée en un jardin paradisiaque.

Afin de créer les meilleures conditions pour que le thé pousse au plus près de son milieu naturel, il a fait venir plusieurs camions au sol fertile de la montagne.

Avec beaucoup de soin et de persévérance, pas à pas, il a réussi à produire à partir d’une seule racine de semis une véritable plantation de thé. Il l’a fait, près de son village natal de Trigrad, en dessous du pic Mursalitsa, à 1500 mètres d’altitude et à proximité de l’habitat naturel de l’herbe.

Pour cultiver le thé, il est soutenu par toute sa famille: sa femme, ses deux fils, ses petits-enfants.

Jeune tenant un bouquet de tisane
La récolte en famille avec le costume traditionnel Bulgare

A partir des 7 hectares, il a récolté près d’un quart de tonne de thé l’année dernière. Il produit également plus de 700 000 racines de semis chaque année.

Les semis de Sideritis Scardica de sa culture

Il dit que s’il y a assez de terre, avec les racines des semis produites jusqu’à présent, il peut faire une plantation de 20 hectares.

Voilà ou cette histoire nous a ramené :

15 ans plus tard, Lyuben Ushev cultive le thé Mursalski (Sideritis scardica, thé des montagnes). Il produit chaque année des centaines de milliers de racines de semis et sa plantation de thé près de Trigrad s’étend sur plus de 20 hectares. Le thé qu’il cultive, bien que cultivé, a les mêmes qualités que celui des gisements naturels. La plantation est à proximité du site Mursalitsa à 1500 mètres d’altitude, où se trouve l’environnement naturel de la célèbre herbe. À ce jour, M. Ushev est le producteur de semences le plus prospère, le producteur de semis et le meilleur producteur de thé Mursalski.

En tant que tel, il a déjà reçu une reconnaissance mondiale ainsi que biologique !

Lorsqu’il n’est pas occupé à travailler à la plantation, Ushev vend la précieuse herbe du centre de Smolyan. Et il ne se contente pas de le vendre. Il raconte aux habitants et aux touristes les propriétés du thé, ses pouvoirs de guérison, il leur donne des instructions pour le préparer.

Il est heureux de dire aux gens comment il cultive l’herbe, comment il se lève tôt le matin avant le lever du soleil et prend le thé, car au lever du soleil, son huile précieuse est la plus condensée. « Je dois me dépêcher et ne pas laisser les abeilles récolter le précieux nectar en premier. » Dit Lyuben.

Une abeille qui récolte le précieux nectar !

Son rêve est qu’un jour le thé Mursalski soit retiré du livre rouge. Il est prêt à fournir des semis à quiconque souhaite le cultiver. Et tout comme son père, il est convaincu que ce n’est pas pour rien qu’ils l’appellent le Viagra Rhodopéen et que les propriétés curatives du thé ne sont pas que des mots. «Je n’ai jamais souffert de maux de tête, je n’ai pas été malade et je jouis d’une bonne santé malgré toutes les années passées dans les mines souterraines», dit Ushev. Il est heureux que la renommée du thé Mursalski revienne. De plus en plus de gens le connaissent et le recherchent. Non seulement dans notre pays mais aussi à l’étranger. Paradoxalement, les étrangers sont les premiers à apprécier ses qualités. De leur part, Lyuben a reçu la reconnaissance en tant que gardien de la nature et producteur de produit écologiquement propre. Le thé Mursalski reste le thé le plus parfumé et possède les meilleures propriétés curatives, poussant haut dans les montagnes près de Mursalitsa où l’air est limpide et où il n’y a pas de vapeurs d’essence ni de poussière.

L’histoire a été traduite du site officiel du producteur avec son autorisation ainsi que les photos : https://mursalskitea.com/

Envie de déguster le thé des montagnes, qui n’est pas vraiment un thé, c’est une infusion de plante (sans théine, et non issue du Camellia sinensis), donc vous pouvez en boire à volonté, cela ne vous empêchera pas de dormir ! On le prénome thé puisque que la culture bulgares ne différencie pas les thés des tisanes comme nous en occident!

Je suis le revendeur officiel de ce breuvage en France! Dégustez ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *