La Tisane Fleur de Tilleul

La Tisane Fleur de Tilleul

Une tisane du grec ancien : ptisánē qui désigne une bouillie d’orge puis une décoction, du latin tisana ; est une boisson aux propriétés très thérapeutique obtenue par macération, absorption,  décoction ou infusion de matière végétale (fleurs séchées ou fraîches, tiges, feuilles et racines), dans de l’eau froide ou chaude.

Il existe plusieurs ingrédients qui peuvent être utilisés pour faire une tisane et la fleur de tilleul en fait partie.

Le tilleul : définition

Le genre Tilia comprend des tilleuls, ce sont des arbres sauvages et décoratifs, dont les fleurs parfumées et les bractées sont utilisées comme infusions afin de calmer et apaiser. Ils sont principalement plantés dans le long des avenues, les parcs et dans les lieux publics en raison de leur port et de l’ombre qu’ils procurent, mais ils peuvent également être trouvés dans les forêts, notamment dans les régions calcaires. Les tilleuls font partie de la famille des Tiliacées, selon le classement classique, ou à la famille des Malvacées, selon la classification relative à la phylogenèse.

une abeille qui butine une fleur de tilleul

Instrument végétatif

Les tilleuls sont des arbres à croissance rapide, à couronne ovoïde, très ramifiée, atteignant 15 à 18 m de hauteur, adultes, aux branches assez étalées.

Le tronc a une écorce initialement grise et lisse, marquée par la suite de fines fissures longitudinales largement séparées.

Chez les tilleuls très âgés, il peut sembler aussi fissuré qu’un chêne. Les rameaux lisses, brillants et glabres sont généralement rougeâtres.

Les feuilles, vieilles, simples, alternes, couplées, généralement non symétriques et en forme de cœur (cordées) avec une longue pointe à l’extrémité et un bord dentelé, forment un feuillage dense.

La partie inférieure du limbe a de petites touffes de poils dans les aisselles des veines.

Gemmes globuleux, ovoïdes, séparés du rameau, présentant deux écailles rougeâtres apparemment inégales.

Il n’y a pas de bourgeons terminaux, car les tilleuls ont une ramification sympathique monocasiale.

La dominance de la pointe est toujours utilisée au profit de la croissance du tronc (les jeunes arbres ont parfois une fourche).

Organes reproducteurs

Les fleurs sont regroupées de 2 à 7 en sommets bipolaires, chacune de ces inflorescences lâches ayant à la base une tige, qui est soudée sur toute sa longueur à une bractée jaunâtre allongée et translucide, dont elle s’écarte en son centre.

Les fleurs sont hermaphrodites et donc féminines et masculines. Avec cinq sépales et cinq pétales libres de couleur blanc jaunâtre avec de nombreuses étamines.

Les fruits possèdent les caractères de petites capsules sphériques et sèches, constantes sur la tige, mais indéhiscentes. Ils contiennent une ou deux graines.

Des fleurs de tilleul prêtent à être récoltés

Histoire de tilleul

À travers les âges, on trouve des témoignages de préparations à base de fleurs bouillies ou d’écorce d’arbre, écrasées et mélangées à des préparations culinaires. Le tilleul a toujours été utilisé pour ses propriétés calmantes et sédatives. La forme la plus célèbre reste la tisane, à base de fleurs et de feuilles séchées, utilisée depuis le XVIe siècle. Dès 1709, le médecin du roi écrivait que (« une décoction de bois de tilleul, en particulier les jeunes branches, soulage l’hydropisie » (patients souffrant d’œdème ou d’insuffisance cardiaque).

Pendant la 2e Guerre mondiale, les feuilles de tilleul séchées ont été tamisées en farine, qui était appréciée pour ses propriétés nutritionnelles et son apport en protéines. Avec 1 kg de feuilles fraîches, on peut obtenir 300 g de farine. Le tilleul est désormais l’une des plantes médicinales en vente libre en France. Depuis le 19e siècle, il existe en France une production industrielle de fleurs de tilleul, destinées à la phytothérapie et commercialisées sous de nombreuses formes.

Elle devient l’un des symboles de la République française avec la Marianne ou le semeur. Elle est apparue sur les pièces françaises d’un euro et de deux euros depuis 1999. Habituellement plantées à l’endroit le plus courant comme signes de joie et symboles de liberté, ces plantes ont grandi avec les nouvelles institutions.

La révolution de 1789 trouve un écho ardent d’idées nouvelles à Livron-sur-Drôme et en juin 1792, les élus de l’époque plantent un orme, arbre de la liberté, au centre du village, l’actuelle place de la révolution.

Cet arbre témoigne aux générations futures le lien de la population avec l’idée de liberté. En avril 1988, il a été abattu à cause du graphose, une maladie qui a été la cause de la mort de nombreux ormes. Un jeune tilleul a été solennellement planté le 21 mars 1989 par Jean Despert, maire démissionnaire, en même temps que le nouveau, Claude Bon, élu une semaine plus tôt. Découpée en petits morceaux, datée, avec les armoiries de la ville gravées et numérotées, elle fut vendue au Livronnais. Une partie de sa malle est exposée dans l’espace culturel.

Variétés et espèces de tilleuls

Un tilleul au milieu d'une prairie

Le tilleul est un arbre au port mélodieux et au feuillage intense, qui fournit de l’ombre fraîche en été. Il est facile à cultiver et peu exigeant, il se décline en différentes espèces adaptées à tous endroits.  

Le tilleul du genre Tilia est un arbre à feuilles caduques de la famille des Tiliacées ou Malvacées conformément à la classification phylogénétique. Sa croissance est rapide et atteint des hauteurs changeantes, selon les espèces : de 15 m pour le plus petit à 40 m pour le plus grand (25 mètres en moyenne). Assez grand et imposant, il a besoin d’espace pour se développer assez bien. En Europe, les espèces autochtones sont Tilia cordata (tilleul à petites feuilles) et Tilia platyphyllos (tilleul à grandes feuilles).

L’écorce grise est lisse chez les jeunes arbres, puis fissurée chez les tilleuls qui sont plus âgés. Le tronc est court et la calotte est arrondie, dense, ce qui lui donne un roulement assez caractéristique. Les feuilles sont en forme de cœur, vert clair. La floraison est brève et a généralement lieu en mai ou juin, selon les espèces. Les petites fleurs blanches ou jaunes, réunies en une grappe suspendue à une longue bractée verte, très parfumées et miellées, sont appréciées des abeilles. Ensuite, ils donnent des balles contenant chacune une graine. Le tilleul est un arbre spécialement résistant: il peut vivre facilement 400 ans, voire plus !

On apprécie le tilleul pour sa forme harmonieuse et l’ombre que son feuillage procure en été (cet arbre est parfait pour la sieste). Ses fleurs sont également prisées pour leurs propriétés médicinales apaisantes, antispasmodiques et antipyrétiques. Recueillies au moment de la floraison (on considère que le bon moment pour la récolte du tilleul est quand 3 des fleurs de la grappe sont ouvertes) puis séchées, elles sont utilisées en infusion.

Linden aime les sols riches et froids. Sa tolérance au calcaire et à l’acidité du sol varie, selon les espèces.

Le tilleul est planté à l’automne en enrichissant la fosse de plantation avec un additif organique (fumier bien décomposé, compost, engrais naturel à base de sang séché et de corne broyée). Il est arrosé copieusement.

Son entretien est très faible. Il se limite à une collection (non nécessaire) de feuilles sèches à la saison  d’automne ou d’hiver (bien qu’elles se décomposent rapidement et enrichissent le sol).

L’arbre de tilleul peut être accru en disséminant des germes, en ce qui concerne les métis, le semaille n’est pas fortement exact, soit par marcottage aérien, soit en le plaçant dans le sol (pour un rejet).

Le genre Tilia contient une cinquantaine d’espèces et de divers cultivars :

  • Tilia cordata : Linden à petites feuilles (environ 5 cm de longueur), jusqu’à 30 m de hauteur.
  • Tilia platyphyllos : le tilleul à larges feuilles ou tilleul hollandais (environ 15 cm, légèrement poilu sur le dessus, devenant jaune citron en automne), 35 m de haut
  • Tilia intermedia (syn. Tilia x Europea, T. x vulgaris) : tilleul européen commun, hybride des deux précédentes, qui pousse aussi d’une manière spontanée dans la nature. 30-40m de haut, très bon maintien de la taille.
  • Tilia tomentosa : le tilleul argenté. Dos de feuilles velues et grises.
  • Tilia henryana : le tilleul de Henry. Arbre plus petit que les autres tilleuls (hauteur 15 m), adapté aux petits jardins. Floraison tardive en août/septembre, feuilles brillantes de 8 à 15 cm, légèrement dentées.
  • Tilia x euchlora : tilleul Sibérien ou de Crimée. Feuilles clairement dentées. 18 m de haut.
  • Tilia americana: tilleul américain. Le plus haut de tous (40 m), de grandes feuilles de 30 cm.

Récolte des fleurs de tilleuls

Les fleurs de tilleul sont généralement récoltées au début de l’été mais, selon la région et l’altitude, la récolte peut durer une grande partie de l’été.

La récolte correspond à la période de floraison du tilleul (généralement au mois de juin).

La période de cueillette est très courte et ne dure que 2 à 3 jours.

Il faut cueillir la fleur et sa bractée, c’est le type de feuille qui colle à la fleur.

Le meilleur moment pour cueillir les tilleuls est quand il y a des fleurs ouvertes et le reste en bouton.

Après avoir ramassé les fleurs, séchez-les pendant au moins dix jours dans un journal ou dans des boîtes. Ensuite, rangez-les dans un sac en papier. Les fleurs de tilleul peuvent être consommées tout au long de l’année.

fleur de tilleul pour infusion

Composition des tilleuls

  • Parts exploitées : Ce sont les fleurs de divers types de tilleuls, dont Tilia condata, Tilia tomentosa ou Tilia platyphyllos, qui sont utilisées en phytothérapie. Nous utilisons les fleurs, mais aussi les bractées (partie entre la fleur et la feuille). L’aubier de linden est jaunâtre, quelquefois rougeâtre, rose ou verdâtre et dégage une odeur poussiéreuse. Il est moins utilisé en phytothérapie. Le miel de tilleul très aromatique est très apprécié par les amateurs.
  • Principaux actifs : le tilleul est essentiellement composé de flavonoïdes, de quercétine et de kaempférol, d’acide (acide caféique), d’huile essentielle de farnésol (0,05 à 1 %), de mucus (3 %) et de tanins. L’aubier contient aussi des tanins et des polyphénols (floroglucinol).

Les propriétés médicinales

Le tilleul est l’une des 34 plantes médicinales légalement en vente libre.

les fleurs

Les fleurs de tilleul contiennent du mucus, des huiles essentielles (38 %, dont le farnésol), des glycosides, des tanins, du sucre, de la gomme, du manganèse et de la vitamine C. Tant dans la teinture mère que dans l’infusion. Elles sont recommandées dans de nombreux cas de troubles nerveux (fatigue, neurasthénie anxiété), grippe, migraines et insomnie. Ces fleurs sont des antidépresseurs, des médicaments euphoriques et des sédatifs. Elles seraient de même diaphorétiques, antispasmodiques, fluidifieraient le sang et favoriseraient sa circulation. À des doses plus élevées, la perfusion devient excitante et peut provoquer de l’insomnie. En revanche, nous surestimons la capacité du tilleul à traiter de vraies névroses voire l’épilepsie.

La forme la plus courante est l’infusion de fleurs séchées, de préférence dépouillées de leurs bractées qui contiennent un excès de tanins. En 1957, année de la grippe sévère en France, 500 tonnes de tilleul ont été infusées (20% de plus que la moyenne). Des bains apaisants sont également recommandés. D’une manière étonnante, en Europe, la tisane de tilleul n’est utilisée que depuis le XVIe siècle.

Il y a une véritable production industrielle de fleurs de tilleul en Provence depuis deux siècles. La récolte a lieu à la fois dans des arbres singuliers et dans des champs, dont les arbres sont spécialement coupés et greffés. Les fleurs de tilleul sont séchées à l’ombre dans des granges ou des fours, où elles sont brassées avec régularité. Quatre kilos frais font un kilo de fleurs séchées. Il existe certaines variétés qui favorisent la résistance des branches au poids de l’escalier. Le Cru Carpentras (Vaucluse, Drôme, Basses-Alpes, Hautes-Alpes) est l’un des plus connus. Le tilleul commun y est cultivé. Cette région contribue à plus de 80 % de la production française (250 tonnes). Le cépage “Benivay” issu de la sélection empirique (de Bénivay-Ollon dans la Drôme Provençale) présente une bractée de 15 à 20 cm. En 1985, non loin du Mont Ventoux, se trouvait la Confrérie des Chevaliers du Tilleul des Baronnies. Son objectif est de promouvoir l’arbre sur leurs armoiries. Tous les ans, début juillet, ils organisent la foire de Tilleul à Buis-les-Baronnies.

fleur de tilleul jaune avec leurs feuille

L’Aubier

L’aubier est la partie du tronc formée par les anneaux les plus récents, qui contient le xylème. Le médecin ordinaire du roi et professeur au Jardin royal, Noël Chomel, écrivait en 1709 qu’une décoction de bois, en particulier les jeunes branches de deux ans, soulage l’hydropisie.  

Actuellement, l’aubier de Tilia cordata et l’aubier de Tilia platyphyllos sont considérés comme des drains généraux qui sont typiquement impliqués dans le foie et la vésicule biliaire. Il est utilisé en forme d’infusion, d’extrait aqueux ou de teinture mère. Il est considéré comme un cholérétique. Ainsi, il permet une meilleure excrétion des toxines organiques et des acides métaboliques perturbateurs. Son action hépato-tonique autorise une meilleure filtration des toxines présentes dans le sang et leur élimination dans l’intestin à travers la bile, dont le volume et la diffusion augmentent. Le professeur Jean Valnet le considère comme un solvant d’acide urique spécifique et une diurétique notable. C’est ainsi une antispasmodique permettant aux migraines de se dissiper. Il agit d’une manière égale sur les phénomènes d’hypertension. Enfin, il est administré par les herboristes en cas de rhumatismes aigus et, notamment en cas de crise de goutte, il entre également dans la composition de certains régimes pour maigrir.

Les bourgeons

Les bourgeons en gemmothérapie, il est préconisé d’utiliser les bourgeons qui viennent de germer du printemps, en particulier ceux de Tilia tomentosa. En réalité, une dilution homéopathique du macérat de glycérine des bourgeons traiterait avec intensité la ménopause (bouffées de chaleur) et serait un puissant tranquillisant. Conformément à P. Andrianne, le macérat de glycérine de fleurs de tilleul est indiqué dans tous les cas d’insomnie, notamment chez les enfants. Un drainage remarquable du système nerveux, favorise le sommeil, mais augmente également sa durée. Son apport régulier permet de détoxifier l’organisme, principalement d’acide urique, uricémie et du cholestérol. De manière plus exacte, il guérirait les problèmes de thyroïde, serait anti-inflammatoire et entrerait dans certains régimes amincissants.

Tisane de tilleul

Le tilleul est traditionnellement utilisé dans les tisanes pour soulager l’insomnie et soulager la nervosité chez les adultes et les enfants.

Le tilleul n’a pas d’effets secondaires et peut être consommé par toute la famille.

On retrouve également dans le tilleul des vertus contre les coliques et la fièvre.

Enfin, des études récentes ont montré que la consommation régulière de tisane à base de tilleul renforce les défenses de l’organisme, notamment contre le rhume et la grippe.

infusion de fleur de tilleul sauvage

Préparation de la tisane

  • les différentes méthodes de préparation ont toutes pour objectifs d’extraire les principes actifs des plantes.
  • La macération : consiste à immerger les plantes dans de l’eau froide pendant quelques heures. L’eau peut être parfumée à la menthe, à la mélisse…  
  • La digestion : consiste à maintenir la matière végétale en contact avec l’eau à une température inférieure au point d’ébullition, toutefois supérieure à la température ambiante pendant quelques heures.
  • L’infusion : consiste à verser de l’eau bouillante sur la matière végétale (en particulier les fleurs et les feuilles) puis à la laisser tremper pendant plusieurs minutes. Par exemple : infusion de tilleul, de verveine, de sauge, d’anis étoilé, de maté, de thé, etc.
  • La décoction : consiste à jeter le matériel végétal (en particulier les racines et les tiges) dans l’eau, à le porter à ébullition pendant quelques minutes, ensuite le laisser refroidir si nécessaire. Par exemple : décoction de prêles, tiges de cerises, avoine, etc.

La décoction contient constamment une plus grande quantité d’ingrédients actifs de la plante que l’infusion.  

Ces méthodes de préparation sont courantes en cuisine et sont utilisées pour extraire les composés aromatiques des plantes.

Quelle que soit la préparation, le liquide obtenu est généralement filtré avant d’être bu. Des fois, il est sucré avec l’ajout de sucre, de miel, etc. Et il n’est pas recommandé de le boire trop chaud, car cela augmente le risque de cancer de l’œsophage (le cas du café, du thé ou d’autres boissons).

  • Utilisation de fleur de tilleul : dosage : les fleurs et les bractées sont principalement utilisées en infusion. Certaines infusions, standardisées ou mélangées à d’autres matières végétales, sont disponibles en vente dans le commerce. La saveur des infusions est agréable et appréciée par tous les gens qui consomment les infusions. Il est possible de faire une infusion maison.
  • Pour l’infusion : mettez une cuillère à soupe de fleurs de tilleul séchées par tasse. Ajouter de l’eau bouillante et laisser mijoter une quinzaine de minutes. La dose recommandée est au maximum de 4 tasses par jour. Il est aussi possible de faire une infusion à partir de feuilles de Linden séchées, en alternance avec le thé ou café.
  • En décoction : faites bouillir presque 50 g de fleurs séchées dans un litre d’eau ensuite filtrez. Il est conseillé de consommer cette décoction à la fin de chaque repas.
  • Les feuilles et les fleurs de tilleul peuvent être mélangées avec une salade qu’elles ne manqueront pas de parfumer et de donner un goût agréable.
  • La sève de tilleul est vendue sous diverses formes  (gélules, ampoules) seule ou en combinaison avec d’autres plantes.
  • Pour soulager les démangeaisons et la peau sèche, boire de l’eau florale à base de tilleul et l’appliquer sur les zones à traiter.
  • Des capsules d’extrait sec ou de poudre totalement sèche de fleurs, de bractées ou d’aubier sont commercialisées. Dose recommandée pour toute poudre sèche : 1 g, 3 fois par jour au milieu du repas. Dosage d’extrait sec : 200 à 400 mg, au milieu du repas, trois fois par jour.

Précautions d’utilisation : aucune précaution exceptionnelle pour l’utilisation du tilleul si les doses recommandées en phytothérapie sont respectées. Cependant, dans le cadre d’un traitement de longue durée ou d’une grossesse, le médecin traitant est sollicité pour un avis médical.

Idées pour tisane de fleurs de tilleul

  • Collecter :

20 g de fleurs et bractées de tilleul

40 g de racines et rhizomes de valériane

30 g de passiflore entière

20 g de feuilles de verveine parfumées

40 g de pointes d’aubépine en fleurs

Préparez ensuite une infusion avec 5 g de ces plantes mélangées dans 250 ml d’eau, puis buvez une tasse en couchant.

  • Pour préparer une tisane de fleurs de tilleul :

Prenez 5 g d’inflorescence séchée ou fraîche.

Mettez-les dans 1 litre d’eau bouillante.

Laissez reposer 5 minutes puis filtrez.

Buvez une tasse la nuit pour vous aider à vous endormir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *